юбки женская одежда оптом украина
Please, place your quick order here!
UGS Quantité Article Name Prix Total  
Supprimer

D'une simple quincaillerie de Hambourg au plus grand équipementier de yachts d'Europe

Il est difficile de trouver un équipementier en Allemagne qui puisse regarder en arrière sur une histoire de presque 270 années. Ce qui a commencé en 1745 comme simple quincaillerie au Rödingsmarkt de Hambourg, est aujourd'hui – dans l’espace germanophobe et  avec 13 filiales en Allemagne, Autriche et Suisse et environ 150 employés -  une des adresses les plus connues pour les amateurs de sport aquatique.

Le fondateur de l'entreprise était Johann Daniel Wuppermann, qui fournissait avec sa quincaillerie des entreprises artisanales, des charpentiers de bateau et des voileries, et qui tenait une forge aux portes de la ville. Il était originaire des environs de Wuppertal et s’était installé dans la ville hanséatique. À l’époque des grandes flottes de voiliers de commerce, qui amenaient des biens dans la ville hanséatique, et des péniches innombrables, qui les distribuaient dans la ville par les canaux, le magasin ne cessa de croître. En 1779, son gendre entra comme partenaire dans la société, qui s’appela dès lors Wuppermann & Schmilinsky.


Coment A.W. Niemeyer pris son nom

Pendant plusieurs générations, et jusqu’à la première moitié du 19ème siècle, l’exploitation familiale garda le vent en poupe. L'industrialisation naissante exigea une concentration de l’entreprise sur la livraison des chantiers navals. C’est à cette époque, et par un changement de propriétaire, que AWN prit son nom actuel : en 1862, le commerçant de Hambourg Amandus Wilhelm Niemeyer repris la compagnie et lui donna le nom encombrant de : „A.W. Niemeyer, Wuppermann & Schmilinsky Nachfolger (Successeur) “. En période d’expansion de la ville hanséatique, qui, de 1870 à 1895, doubla son nombre d’habitants à 650.000 par le flux d’ouvriers industriels, AWN se concentra désormais en priorité sur l’équipement de voiliers et, plus tard, de bateaux à vapeur dans le port de Hambourg. Très rapidement, la compagnie s‘éleva au niveau du fournisseur international le plus important de Hambourg. Pour donner plus de place à l’entreprise grandissante, un siège de société de neuf étages  naquit au Rödingsmarkt de 1908 à 1910. À l’époque, un chef-d'oeuvre architectural.
 

 

De la chute et l'ascension: les années de guerre

Seulement quelques années plus tard, la Première Guerre mondiale commença, et avec elle, une crise économique mondiale qui provoqua une chute marquante du succès de la société.
Toutefois, après la fin de la guerre, la voie du succès fut rapidement retrouvée. Les Hambourgeois réussirent à obtenir de nouveaux et importants contrats pour la construction de nouveaux navires, comme le yacht de luxe « Savarona », le paquebot « Cap Arcona », les baleiniers et d’autres encore.
Ce n'est que le début de la seconde Guerre Mondiale qui emmena une nouvelle coupure. À sa fin, en 1945, de larges parties de Hambourg étaient tombées en ruine, y compris le Rödingsmarkt et le bâtiment de A.W. Niemeyer.
Pour la deuxième fois l'entreprise et ses employés, se relèvent des  ruines. La centrale détruite est reconstruite, et avec le miracle économique, AWN retrouve la voie du succès.  Niemeyer devient l'équipementier des flottes de bateaux grandissantes, qui transportent les marchandises de l’économie mondiale croissante, notamment des premiers grands pétroliers. Un nouveau marché se forme simultanément: les affaires avec les yachts et bateaux privés sont en plein essor en Allemagne. Dans les années 60, Gert Niemeyer, le petit-fils du fondateur Amandus Wilhelm, réalise le potentiel de ce marché et concentre les objectifs de l'entreprise sur ce groupe dynamique. Ainsi, le nom AWN, après la navigation commerciale, devient, parmi les skippers de loisirs, le synonyme d'équipements de yachts et de bateaux, et de sécurité en mer.


 

Les années d‘expansion: les sports nautiques deviennent un marché de grand public

Dans les décennies suivantes, et par le rachat de compagnies, ce cours fût développé de manière conséquente: en 1970, le spécialiste de gréements et ferrures HSB est racheté, et, un peu plus tard, le constructeur de machines Bösch. Désormais, l'équipement n'était pas seulement acheté, mais aussi produit. En 1973, les relations de propriété changèrent encore une fois: l'entrepreneur de Hambourg Peter Flammang rachète AWN,  l’ancien propriétaire voulant arrêter en raison de son âge.
Flammang, qui vient du domaine de construction et réparation de bateaux au niveau international, reconnaît le potentiel  l’industrie des sports nautiques et sort sur le marché le tout premier catalogue de vente par correspondance, avec le titre simple mais génial  "L'Équipementier".

Outre les équipements, l'entreprise offrait déjà à cette époque le service technique complet autour des bateaux, comme les travaux de corderie et service pour hors-bord. Dans les années à venir, le catalogue, avec ses 14.000 articles, devient l’ouvrage de référence non-officiel pour d'innombrables amateurs de sports nautiques allemands. L'expression "si Niemeyer ne l'a pas, c'est qu'il n'y en a pas" fait le tour de passerelles et de lieux d'hivernage.
L'ouvrage est devenu un guide compétent pour les navigateurs à voile et de bateaux à moteur, car il englobait pratiquement l'assortiment complet du secteur de sports nautiques. Dans les années suivantes, l'objectif d'expansion était résolument poursuivi:
en 1998, après avoir repris l’entreprise de tradition Robert G. Ernst, la première filiale est ouverte à Kiel. En 1990,  avec l'achat de la société "Haus für Wassersport Neptun“ à Berlin, le premier pas est pris vers l’Allemagne de l’est après la chute du mur.


En 1992 un nouveau centre logistique est ouvert à Hambourg Holstenkamp. Celui-ci est capable d’expédier 2000 paquets aux clients de l’Europe entière. En 1999 un changement de lieu suivit: après 250 ans au Rödingsmarkt, A.W. Niemeyer déménage dans de nouveaux locaux pour des raisons de place. Peter Flammang construit dans Hamburg-Bahrenfeld le nouveau siège social, où l'entreprise se trouve encore aujourd'hui. En 2001, le "Flagship-Store", magasin principal de 2500 mètres carrés, y est ouvert. Celui-ci qui doit satisfaire les exigences modernes des clients. En même temps commence le développement massif du réseau de filiales, pour atteindre les clients sur l'ensemble du territoire. L’offre de service autour du bateau est nettement élargi: à côté des travaux de gréement, l'offre d'AWN comporte maintenant la réparation de voiles, l’entretien de gilets et de radeaux de sauvetage, ainsi que la « Skipperakademie », académie de capitaines, avec des cours de permis de navigation et de formation continue.

Le déménagement s'associe à un nouveau changement de propriétaire: Peter Flammang vend AWN à Christoph Kroschke, propriétaire du groupe Kroschke de Ahrensburg. En même temps, il remet le titre de directeur général au commerçant hambourgeois. Michael Ortmüller, qui devient actionnaire minoritaire. De grands défis  l'attendaient, car le marché était devenu plus dur par une compétition féroce et la fin de la haute conjoncture de sports nautiques. Après une période d’assainissement,  de développement conséquent des affaires par internet, AWN reprend son cap après une brève réorientation.
Une nouvelle phase de croissance commence: coup sur coup, de nouvelles filiales ouvrent leurs portes dans l’Allemagne entière, et la compagnie fait un pas vers l’étranger en ouvrant des sites en Autriche et en Suisse. AWN devient le leader incontesté entre les fournisseurs d’équipement nautique pour yachts et bateaux. 

 

Cap sur les eaux internationales

Le dernier chapitre de la longue histoire d'AWN commença en 2013. Après le retrait lié à l'âge de Michael Ortmüller, Christian Hofmann reprend le gouvernail en tant que directeur général du fournisseur de tradition d’équipement nautique Hambourgeois.
Et de nouveau, le changement au sommet doit ouvrir une ère nouvelle: l'internationalisation de l'entreprise doit progresser. L'initialisation d'un tout nouveau domaine d'affaires devient la pierre angulaire de cette stratégie: AWN entre dans les affaires de charter avec sa propre branche.