Antennes et supports

Antennes et supports

Antennes

Les radios VHF utilisées à bord émettent dans la bande des 2 mètres, dans la plage de fréquences comprise entre 156 et 162 MHz. AIS (Automatic Identification System) émet sur 161,975 et 162,025 MHz, c'est pourquoi les antennes VHF maritimes sont aussi idéalement adaptées aux émetteurs-récepteurs AIS. awn propose toujours l'antenne VHF adaptée aux navigateurs et aux conducteurs de bateaux à moteur. Les ondes ultracourtes se propagent de manière quasi optique, ce qui signifie que plus l'antenne est montée haut, plus la portée est grande. L'antenne VHF doit pouvoir rayonner librement dans toutes les directions. Les navigateurs installent donc l'antenne VHF sur le mât, en veillant à ce qu'elle soit la plus légère possible. En outre, l'antenne VHF ne doit pas entrer en collision avec le mât, le cliquet ou même l'anémomètre. Des antennes légères sur mât (environ 150 g, environ 90 cm) avec une potence latérale (environ 30 cm) offrent ici une solution pratique. Ces antennes sont livrées avec un câble d'antenne de 20 m (RG 58U) qui peut être facilement inséré dans le mât. L'extrémité supérieure du câble est déjà pré-confectionnée de manière étanche, ce qui facilite l'installation et évite une corrosion ultérieure du connecteur dans le mât. Par sécurité, les plaisanciers emportent généralement une antenne dite de secours qui peut être montée à l'arrière et qui est toujours livrée avec un câble prémonté d'environ 6 m de long. En cas de rupture du mât, la communication VHF reste assurée par l'antenne de secours. Sur les bateaux à moteur, on utilise principalement des antennes à tige en fibre de verre d'une longueur de 150 cm ou 270 mètres. Ces antennes ont un filetage de 1" à leur extrémité inférieure, qui s'adapte à tous les pieds de montage courants. Pour le montage, il y a des pieds basculants ou des roseaux basculants, des supports en inox et en plastique. Sur les très petits bateaux à moteur ou les canots pneumatiques, on monte de préférence des antennes courtes (environ 57 cm) et flexibles. Ce que l'on appelle des splitters d'antennes permettent de connecter simultanément une radio VHF et un récepteur AIS. En cas d'utilisation d'un émetteur-récepteur AIS (émetteur/récepteur), il est judicieux de monter une antenne séparée. ********* La réception des émetteurs à ondes longues et moyennes, à ondes limites et à ondes courtes est possible grâce à des antennes de réception spéciales qui couvrent la gamme de fréquences de 150 kHz à environ 30 MHz. Le montage ne pose pas de problème, car ces antennes actives ne doivent pas être montées sur le mât. Dans l'idéal, les navigateurs utilisent également un mât de hune isolé, bien que l'isolation d'un mât de hune coûte plusieurs fois le prix d'une antenne active. Les antennes VHF sont toutefois totalement inadaptées à cette gamme de fréquences. ********* La réception numérique de la télévision et de la radio est possible dans le domaine terrestre grâce à de petites antennes DVB-T faciles à monter à bord. Les antennes satellites auto-orientables et orientables compensent à la fois l'élévation et l'azimut des mouvements du bateau et permettent ainsi une réception TV sans perturbation ou la communication par satellite même pendant la navigation.