Radios

Radios maritimes

Bien que les radios maritimes ne soient obligatoires qu'à bord des navires commerciaux de plus de 12 mètres, elles sont aussi le meilleur moyen de lancer un appel d'urgence à tous les autres bateaux. Les radios maritimes ont une très longue portée allant jusqu'à 40 miles nautiques et fonctionnent également en cas de catastrophes naturelles ou dans les régions en crise. Les radios maritimes par satellite ont même une portée presque illimitée. Les téléphones portables, en revanche, dépendent d'une bonne infrastructure et ne fonctionnent que jusqu'à environ 15 miles nautiques de la côte.

Utilisation de radios maritimes

La radio maritime permet de communiquer avec les stations radio côtières ou via les canaux bateau-bateau. Elle permet également de lancer des appels d'urgence et d'obtenir d'autres informations importantes telles que les conditions météorologiques ou les possibilités d'amarrage. Les radiocommunications maritimes se répartissent en quatre catégories : détresse, urgence, sécurité et routine. Il existe également trois types de certificats d'opérateur radio : le CRR pour la navigation intérieure, le SRC pour la navigation côtière et le LRC pour les radios maritimes par satellite, dont la portée est presque illimitée. En l'absence d'un certificat radio valide, il est interdit de communiquer par radio, au risque de perturber la communication. Seule exception : en situation de détresse.

Appel sélectif numérique depuis une radio maritime

Si la radio maritime est équipée d'un ASN (appel sélectif numérique), elle peut être utilisée comme une alternative à un appel vocal pour se connecter à toutes les stations radio disponibles ou même seulement à une station radio spécifique. Une émission télex à bande étroite est transmise, à partir de laquelle des informations importantes telles que la position GPS (si le GPS est intégré), le MMSI et l'heure peuvent être obtenues même en cas de mauvaise réception. Lors d'un appel vocal, cependant, des erreurs peuvent se produire par écrit, surtout si la réception est mauvaise ou si la situation est difficile. Sur les systèmes de radiocommunication maritime VHF avec ASN, le canal VHF 70 est automatiquement mis sous tension afin que les appels de détresse puissent toujours être reçus et transmis avec des informations de position. Les bateaux soumis à l'obligation de posséder l'équipement sont tenus de surveiller en permanence le canal ASN.

Radios maritimes intégrées ou portatives ?

Pour les petits bateaux, qui se trouvent exclusivement sur les voies navigables intérieures, une radio portative est généralement suffisante. Pour les bateaux de plus grande taille ou pour la navigation transfrontalière ou côtière, il est toutefois judicieux d'avoir à la fois une radio marine installée et un second système portatif. Les radios portatives ont l'avantage d'être mobiles, de sorte qu'elles peuvent être transportées sur un radeau de sauvetage en cas d'urgence. Elles possèdent également une alimentation en électricité indépendante et sont généralement moins chères que les appareils intégrés. D'autre part, les radios maritimes intégrées ont une portée nettement plus élevée, une meilleure modulation due à la puissance d'émission plus élevée et, surtout, des microphones et des haut-parleurs de meilleure qualité. De plus, tous les membres de l'équipage peuvent lancer des appels de détresse ASN sur les radios maritimes intégrées. Qui plus est, les radios maritimes portatives ne sont pas approuvées dans tous les pays et sont souvent autorisées pour les transmissions radio bateau-bateau uniquement. Dans certains cas, les appareils portatifs ne sont pas autorisés sans station de base intégrée.